Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

beauf

  • VOYAGE AU COEUR DE LA SECTE RAËL DERRIERE MICHEL HOUELLEBECQ

    Le prophète Raël, Claude Vorilhon, et Michel Houellebecq, invité d'honneur de la secte en décembre 2003. (DR)

    NEWS NEWS NEWS."La possibilité d'une île" (Fayard) aura été le grand échec de Michel Houellebecq. Après le succès mitigé du livre, le film fait un flop. 812 entrées le premier jour pour 10 copies. Cela fait quatre ans que l'écrivain, après avoir été lâché par plusieurs producteurs, courageusement, s'emploie à le mener à terme. Présenté à la mi-août au festival de Locarno, il a aussitôt été étrillé par la presse internationale, et l'est maintenant en France, de L'Express à Libération, en passant par Le Monde . "Navet", "nul", "défilé d'images monté sans vie, sans rythme, sans vie, sans rien", "ennuyeux à périr", "l'impossibilité d'un film", "scénario inepte", les critiques sont féroces. Il faut bien le reconnaître : peu d'écrivains ont réussi ce périlleux passage de l'écriture à la mise en scène

    Mais revenons au roman. Ayant appris à l'époque de sa sortie en 2005 que Michel Houellebecq avait été un temps "invité d'honneur" de la secte Raël, puis nommé "grand prêtre"pour avoir soutenu leur appel à cloner des humains dans leurs laboratoires, et comme le livre décrivait une secte très ressemblante (l'église Elohimite), j'ai pour Le Monde 2 infiltré les Raëliens pendant un "séminaire d'éveil". L'idée du journal était d'observer comment l'écrivain passait de la réalité à la fiction, s'inspirait de l'extraordinaire salmigondis de la secte (pour qui les humains sont des créatures fabriquées par les extra-terrestres appelés Elohim), détournait toute cette histoire et la romançait - mais aussi de regarder vivre une secte, de l'intérieur (publié en partie dans Le MONDE Magazine)

    --------------------------------------------------

    Lire la suite