Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • DES SEINS POLITIQUES

    Eloïse Bouton devant l'autel de l'église de La Madeleine, le 20 décembre 2013. AFP

    NEWS NEWS NEWS Les seins sont-ils des « organes sexuels », et leur exhibition, une « agression sexuelle » ? Les femmes peuvent-elles montrer leur poitrine en public sans risque pénal, comme les hommes ? Appartient-il aux femmes d’en décider ? Ces questions sont actuellement débattues en France dans le cadre de deux affaires dont les jugements sont en appel (publié dans Le Monde Culture&Idées, 28/02)

     Deux militantes des Femen, le groupe féministe international fondé en 2008 à Kiev (Ukraine), ont été condamnées, respectivement le 15 octobre et le 17 décembre 2014, pour « exhibition sexuelle » après avoir manifesté torse nu à Paris. Dans une parodie d’attentat, le 5 juin 2014, Iana Jdanova a poignardé la statue en cire du président russe au Musée Grévin, la poitrine peinte de l’inscription « Kill Putin ». Le 20 décembre 2013, Eloïse Bouton est montée, seins nus, sur l’autel de l’église de la Madeleine. Sur son torse, l’inscription « 344e salope » (en référence au fameux « manifeste des 343 » de 1971) entendait dénoncer le gouvernement Rajoy et les dirigeants catholiques espagnols, décidés à revenir sur la légalisation de l’avortement.

    Lire la suite

  • HIER "BLACKS IS BEAUTIFULL", AUJOURD'HUI LE MOUVEMENT "NAPPY"

    cheveux_afros_volume.gif

                                           Gif trouvé sur un  site nappy - DR

     

    NEWS NEWS NEWS «Nappy », le mot claque – il devient un terme de ralliement pour des femmes noires en France, en Afrique comme aux Etats-Unis. Nappy signifie « crépu », mais il a été détourné en contraction de « natural and happy » – naturel et heureux. Pourquoi « naturel »  ? Ces femmes revendiquent leurs cheveux d’origine, elles ne les défrisent pas, ne les tissent pas avec des cheveux lisses pour ressembler aux Occidentales. Pour elles, le crépu, si longtemps déconsidéré, est magnifique. Elles en sont « fières », comme le dit la jeune Océane Lebubura (article publié dans Le Monde Culture&Idées / 02/14)

    Agée de 18 ans, étudiante en ressources humaines, Océane portait une magnifique coiffure afro acajou quand elle a été couronnée Miss Nappy Paris 2015, le 28 novembre 2014. Le jury de cette première édition réunissait des personnalités antillaises et africaines qui participent au courant nappy : le top-modèle Chrystèle Saint Louis Augustin, la chanteuse Princess Erika, l’ambassadrice de la maison Guerlain Esther Kamatari, le leader du groupe Kassav Jacob Desvarieux.

    Le phénomène s’amplifie depuis cinq ans en Europe, en Afrique et dans les Caraïbes. En France, les blogs, les tumblr, les pages Facebook nappies se comptent par dizaines :Nappy Girl, Nappy is Beautiful, Nappy Crepue Hair, Boucles d’ébène, Brownskin, So & So, etc. Cela va du site engagé Nappy Party (« Aimer sa chevelure crépue est un acte militant ») au magazine de mode Fashizblack et à la page de conseils capillaires en ligne de la Natural Hair Academy. Des événements nappies se multiplient dans toutes les grandes villes, imposants comme la première édition du festival AfricaParis (du 12 au 15 février, au Carreau du Temple, à Paris), ou locaux, sous la forme d’ateliers de coiffure pour cheveu africain.

    Lire la suite