Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

QUE SAIS-JE DU SEXE ? AUX PRESSES UNIVERSITAIRES DE FRANCE.

martine-et-le-kama-sutra.jpg

(Le détournement (ou jamming) des couvertures d'ouvrages pour jeunes comme la série "Martine" est désormais couru sur Internet)

News News News. Un nouveau "Que Sais-je ?" (PUF) consacré au "100 mots du sexe". Quatorze auteurs. Chez tous, une référence : l'apport de la psychanalyse à la réflexion sur la sexualité

« Abstinence, chasteté, adultère, allumeuse, amant, backroom, bain de minuit, baiser (le), bander, bonobo… », les premiers des 100 mots de la sexualité du dernier des « Que sais-je ? » (puf) montre un réjouissant mélange de désuétude et de modernité. On pourrait s’étonner d’y trouver en janvier 2011 les entrées « Fleur bleue » et « Songes impurs », mais bon, elles font suite à« Fist fucking » (ce « yoga anal ») et « Sodomie » (« Nulle relation qui l’ignore, homosexualité féminine comprise »). On y rencontre encore les très contemporains « String » (« Sa pudeur est son scandale ») et « Backroom » (« C’est le fond du fond »). L’ouvrage repère aussi combien la « libération sexuelle » (« d’abord celle des femmes ») s’est accompagnée de l’apparition de nouvelles normes contraignantes : « « Tu dois jouir » est devenu aussi oppressant que « Tu n’y toucheras pas ». » Mais il semble ignorer ce que les réflexions sur le « genre » doivent à Simone de Beauvoir et Judith Butler : au féminisme. Et tente de sauver la vieille « libido », qui réduit la sexualité à une « énergie ». Il n’empêche, on apprend beaucoup au gré de la lecture. Que l’orgie, « orgia », et l’orgasme, « orgê », offrent la même étymologie. Qu’à l’amour « en levrette » du français, l’italien préfère « alla picorina » (« comme une brebis ») et le Kama Sûtra la « denhuka » (« à la vache »). Et qu’un « sling » est une chaise suspendue pour club gay. Ajoutez quelques définitions cinglantes :  « Avec le sida, l’Enfer a repris des couleurs… », « Lolita est  un diminutif du prénom espagnol Dolores, qui signifie douleurs. », « La sexualité infantile est chez l’enfant comme chez l’adulte ce qui reste inéducable ». On s’étonnera d’un tel assortiment, mais en lisant la préface, l’aveu est fait : « la psychanalyse est la référence partagée et privilégiée des auteurs ». On comprend alors mieux pourquoi ils mêlent audace et notions éculées. Ainsi, quoique parlant avec subtilité du « fiasco » au lit (« Le fiasco est l’honneur de l’homme »), le livre néglige les nouvelles molécules favorisant l’érection et leur importance dans la sexualité d’aujourd’hui. Il est vrai que Freud aussi les ignorait, lui qui a avoué ne plus honorer sa femme passé 40 ans... 

Commentaires

  • C'est vraiment mon site internet que je préfère! Je voudrais vous donné un j'aime de facebook, cependant je n'arrive pas à dénicher le bouton.

  • lol c'est pas mal ça !

Les commentaires sont fermés.