Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • ISABELLE YASMINE ADJANI. RENCONTRE

    medium_adjani-replace.2.jpg
    NEWS NEWS NEWS NEWS NEWS Après un retour remarqué sur les planches en 2007 dans "Marie Stuart" au Théâtre Marigny de Paris, Isabelle Adjani renoue avec le cinéma en cette année 2008. Elle doit jouer dans un film de Yamina Benquiqui, Le "Paradis C’est Complet", où elle incarnera une ministre issue de l’immigration souffrant à s’imposer du fait de ses origines maghrébines. Elle doit ensuite rejoindre la réalisatrice Isabelle Mergault, auteur du succès inattendu de 2006 "Je vous trouve très beau". Enfin, Isabelle Adjani devrait tourner avec le cinéaste Abdellatif Kechicke, l'auteur du remarqué et remarquable "La graine et le mulet"
    En regard de ce retour en force d'Isabelle Adjani, cet entretien sur la part méconnue, méditerranéenne, algérienne de sa personnalité - qui ne serait pas absente de son talent tourmenté - réalisé en novembre 1988 pour le magazine Actuel, au moment de la sortie de "Camille Claudel" de Bruno Nuytten, son dernier grand rôle au cinéma.


    ------------------------------------------------------------

     

    ...Ce vingt novembre 1988, Isabelle Adjani était très énervée. Elle venait de voir à la télévision un grand acteur, connu et de gauche. Il laissait entendre que l’intérêt subit qu'elle manifestait pour les Droits de l'Homme et l'Algérie coïncidait trop bien avec la sortie de son film, Camille Claudel. Cet homme, dont nous tairons le nom, parlait certainement par ignorance.On la voyait blessée, vraiment blessée, Adjani. " Qu’est-ce que j’y peux ? Je n’allais pas repousser les émeutes d’Algérie pour qu’elles tombent à un meilleur moment ! " C’est vrai, Isabelle Yasmine, mais les langues sont souvent perfides quand elles se mettent à vibrer pour une star.

    Lire la suite

  • CONCOURS INTERNATIONAL DES AFFREUX MICKEY SARKOZY, TF1 ET LA PUBLICITE

    f9c47e1db073cf11d24cf293a36d1075.jpg

    NEWS NEWS NEWS La grève de France Télévision a été très fortement suivie - une première depuis 1974 - suite à l'annonce surprise de Nicolas Sarkozy de supprimer la publicité sur le service public. Résultat net : une perte de 1, 2 milliards d'euros, selon son président Patrick de Carolis - qui est apparu anéanti, tout comme le d'habitude si souriant Michel Drucker. À ce jour, aucun plan de financement sérieux n'a été annoncé, et les annonces floues et contradictoires se multiplient - ce qui est devenu la méthode Sarkozy. Beaucoup de commentateurs pointent que TF1, la grande chaîne privée, qui accapare déjà 55 % du marché publicitaire télévisuel, va surtout profiter de la situation - et pas du tout la presse écrite, comme certains idéalistes en rêvaient. En retirant la publicité aux chaînes publiques, TF1 obtiendrait automatiquement à 70 % d part du gâteau. Sans compter la disparition immédiate et absurde de tout une petite publicité de petites marques, très attachée au tarifs doux du service public à certaines heures (selon Libération, le p.d.g. d'Universal aurait été trouvé la ministre de la Culture pour lui demander où il va désormais pouvoir annoncer les disques de Cecilia Bartoli?).

    1dfae48b2abd8f322a5c8e72421f48c9.png

    Un groupe d'étude a été diligenté par le président de la République - une autre de ses méthodes favorites, frapper avant, beaucoup de blabla après - après une intervention télévisée qui est restée dans le vague, agrémentée de généralités culturelles "gauchisées" - une autre paillette de la poudre-aux-yeux sarkoziste. Déjà, plusieurs analystes soupçonnent le président de vouloir venir en aide à ses amis du secteur privé, qui auraient bien besoin d'un afflux de nouveaux capitaux, à voir l'effritement de son influence. L'audience de TF1 était de 41 % en 1989. Sa part de marché est tombée aujourd'hui à 29 %, selon les chiffres de "Complément d'enquête". Cette nouvelle manne publicitaire serait un cadeau des dieux pour la chaîne.
    On comprendra pourquoi sur le NET les "jammers" multiplient les images détournées raillant une collusion TF1-Nicolas Sarkozy. Quelques perles trouvées sur les sites "sarkostique" et "Résistance"...

    1de37cae6bd1359d1c490cc370a85ca1.png

     

    32c3bf323bc0bf073a745d92e1743d43.jpg

    bc6b14389659252e4e1962c3a0e34bd6.jpg

    8655eff72c41b11eeb881085bc19ea3c.jpg

    Lire la suite

  • CATHERINE MILLET NOUS PARLE DU VOILE

    31e01fb563f0acd54303b5b38143fcb9.jpg

    NEWS NEWS NEWS. 100 000 personnes ont manifesté samedi dernier à Ankara contre le projet de loi du gouvernement de Recep Tayyip Erdogan qui vise à réautoriser le voile islamique dans les universités. Le port du foulard est aujourd'hui interdit dans les administrations et les écoles turques. Scandant « La Turquie est laïque, elle le restera », « Nous sommes tous des soldats d'Atatürk », les manifestants se sont rassemblés au mausolée de Mustafa Kemal Atatürk, le père fondateur de la Turquie moderne et laïque, qui interdît le port de symboles religieux dans la vie quotidienne... en 1923. Des dâtes qui rappellent combien les batailles d'idées sur le voile et la liberté des femmes ne sont pas l'apanage des odieux athées et républicains occidentaux - comme disent les fondamentalistes - mais qu'il secoue le monde musulman depuis le début du siècle. En Tunisie dans les années 1960, Habib Bourguiba dévoila lui-même des centaines de femmes au cours de grandes cérémonies, les encourageant à travailler et prendre des responsabilités publiques. En Algérie, le FLN a ouvert les universités et l'administration aux femmes.
    En France, la loi promulguée par le gouvernement Chirac interdisant le port de signes religieux ostensibles dans les écoles a confirmé l'engagement républicain et laïc du pays - hélas remis en cause par les récents et  multiples signes de soutien au confessionalisme du président Sarkozy.
    En regard de tous ces événements, que nous dit Catherine Millet, critique d'art et directrice de la revue Art Press, auteur d'un livre best-seller témoignant d'une liberté amoureuse et sexuelle revendiquée et gourmande ? Une rencontre faite à l'époque où les polémiques sur le voile faisaient rage en France.
    -------------------------------------------------------------------------------------

    Lire la suite

  • PROCRASTINATION, MAL D'EPOQUE.


    NEWS NEWS NEWS NEWS Aujourd'hui encore et comme hier, alors que nous devons rendre un travail urgent, nous avons étés des centaines de milliers de par le monde à procrastiner ardemment. Procrastiner ?
    Vous remettez tout au lendemain.
    Vous retardez chaque matin une tâche urgente - avant de l'achever comme un cinglé en trois nuits blanches hallucinées.
    Vous remettez à chaque fois un rendez-vous capital, une entrevue décisive - avant de vous y rendre en état panique avancé.
    L'échéance vous rend malade, le "dead line" vous semble mortel, vous mutipliez les ruses pour éviter de rendre à l'heure.
    Vous êtes un procrastinateur de nos temps pressés.
    Un maniaque de la panique.
    Vous êtes un PANIAQUE.
    Dites "PANIAC", ce fera plus court.
    Ci dessous une tentative d'auto-analyse de la procrastination par un procrastinateur invétéré, votre serviteur
    ====================================================
    Le procrastinateur repousse tout au dernier moment : boulot, rupture sentimentale, impôts, décisions graves. Tenez pour ce texte. Il est 16 heures. Je dois le rendre ce soir à 22 heures. C’est le dernier papier du numéro du journal ou je travaille (cet article a été publié dans Actuel, l'été 1992). L’imprimerie, la maquette, la compo m’attendent. Si je n’ai pas fini, ça va être un drame. La sortie du journal en retard. Cette fois, je ne peux plus reculer. Je vais une fois de plus éprouver l’angoissante sensation : est-ce que je vais tomber ou traverser ? Je n’ai pas mangé. Je ne me suis pas lavé. J’ai mal à la tête. Je suis d’une humeur de chien. Ma fiancée, qui me connaît bien, a quitté prudemment la maison. Hier, j’ai fait la foire au lieu de bosser. Je n’y arrivais pas. Je m’inventais tous les arguments pour reculer. Impossible de savoir par où je vais commencer. De faire un plan qui me permette de me lancer...
    Maintenant, je suis nu, pas rasé, je me suis remis à fumer, je jette des notes sur une feuille dans un état halluciné. J’ai ressorti le paquet de notes que j’ai ramassées sur la question depuis dix jours. J’y suis ?

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : MOEURS
  • QUAND JOE JACKSON CRITIQUE LA ROCK CULTURE

    38654ddddec52a3262e6e97a313c0a37.jpg

    NEWS. NEWS NEWS NEWS JOE JACKSON, UNE DES FIGURES DE LA NEW WAVE, ANNONCé LE 4 MARS A LA CIGALE (PARIS)
    "Le rock est fait par des paresseux pour des paresseux. Le rock ne change jamais. Le rock rend imbécile. Le rock est infantile."
    Joe Jackson le rocker élégant et inventif des années 1980, avec son "look sharp" et son désespoir, ne s’est jamais gêné pour balancer ses quatre vérités à sa génération, comme dans l'article ci-dessous. Dans les années 1980, énervé par l'énorme machinerie marchande qu'est devenu le rock, ses concerts géants où l'on entend à peine le chanteur, sa mythologie "abrutissante", son inventivité en berne, il devient une des figures de la "new wave" - plus raffinée, plus éclectique, moins "hard rock"
    . Joe Jackson essaie de nouvelles couleurs, sensuelles, intimistes, tout en restant groove et roll, se réappropriant la salsa et le jump. Il concocte courant 1982 un des meilleurs disques de l'année, "Night and Day" avec ses deux faces "sol" et "sombra".
    Voici un entretien d'époque avec un jeune rocker en colère, au plus haut de sa créativité, très remonté contre la mercantilisation de la culture rock (paru dans le magazine Actuel, janvier 1983).

    À lire. Encyclopédie New Wave. Par Jean-François Bizot. Editions Panama. À écouter : Night and Day. AAD Disc. Joe Jackson.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : MOEURS