Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • LES DIRIGEANTS CHINOIS TOMBENT LA VESTE. IL FAIT TROP CHAUD.

    2a22a75a03901886ee35de4a27452882.jpg

     (Vue large de Pékin couverte de "fog", mardi dernier sur Aujourd'huimachine)

    NEWS NEWS NEWS. A PEKIN, PAR 37 °, EN PLEIN FOG, LES CHEFS DU GOUVERNEMENT CHINOIS TOMBENT LA VESTE POUR MONTRER LEUR SENSIBILITE AUX QUESTIONS DU RECHAUFFEMENT PLANETAIRE. Mardi dernier, à Pékin, la consommation électrique atteignait le niveau record de 11,2 millions de kilowatts, gonflé par l'utilisation de la climatisation. Il faut dire que la chaleur était montée à 37 degrés dans la capitale, polluée à l'extrême, encrassée par un fog de chaleur. En conséquence, une dâte historique un peu ridicule, les dirigeants chinois ont enlèvé vestes et cravates pendant les réunions politiques. Ceci, afin de montrer symboliquement qu'ils étaient concernés, et prèts à à lutter contre le réchauffement. Le président Hu Jintao a donné l'exemple en prononçant un important discours en chemise, tandis que les parlementaires venaient travailler jeudi en chemisettes (agence de presse officielle Xinhua-Chine nouvelle). Costumes et cravates étaient jusqu'à ce jour considérés nécessaires pour s'accorder à "la solennité de l'occasion" lorsque l'Assemblée populaire nationale se réunit, expliquait un parlementaire (cité par l'agence Xinhua).

    Cette anecdote révèle à quel point la question du réchauffement inquiète désormais homme politiques chinois, jusque là farouches opposants au protocole de Kyoto, et résolus à défendre l'industrialisation et la croissance accélérée de leur pays malgré les mises en garde solenelles du GIEC (le groupe international d'observation du climat, qui accuse la Chine de devenir le premier pays émetteur de carbone). Depuis la catastrophe écologique de Jilin en novembre 2005, un changement significatif apparaît dans les hautes sphères du gouvernement de Pékin, notamment avec la nomination du vice-ministre de l'environnement Pan Yue, qui n'hésite pas à dénoncer les graves problèmes de pollution et d'émissions massives de CO2 en Chine.

    Nous présentons ci-dessous quelques personnages internationaux qui, comme Pan Yue, agissent concrètement pour tenter d'infléchir le réchauffement planétaire et les désastres en cours.

    Les "people" de ce blog.

    ____________________________________________________________ 

    Lire la suite